Les français et la retraite : état des lieux


Une étude publiée par HSBC le 20 janvier 2015 dresse un panorama de l’état d’esprit des français sur leur retraite et effectue une comparaison par rapport aux autres pays :

Ainsi la France apparaissent comme étant l’un des pays les plus pessimistes lorsqu’il s’agit de la retraite. À titre d’exemple, 67 % des français en activité craignent de « rencontrer des difficultés financières à la retraite » et « redoutent tout particulièrement les problèmes de santé » (taux le plus élevé au monde). 32 % craignent « devoir travailler plus longtemps » (contre 20 % en moyenne au niveau mondial).

Conséquence : Plus d’un actif français sur deux est conscient « que son niveau de vie à la retraite sera inférieur » et effectivement au moins 54 % des retraités déclarent « devoir réduire leurs dépenses quotidiennes ». Concernant l’épargne retraite, 52 % des français déclarent « épargner spécifiquement pour leur retraite » (majoritairement via une assurance vie). Parmi ceux qui n’épargnent pas ou ne compte pas épargner, la majorité le justifie par « le remboursement d’un prêt immobilier ».

Globalement ce sont les femmes qui apparaissent « fragilisées au moment de la retraite ». 70 % d’entre elles déclarent « ne pas avoir la garantie de pouvoir maintenir un niveau de vie similaire à la retraite » (contre 52 % chez les hommes). Cela s’explique notamment par le fait que les femmes soient « moins proactives dans la constitution d’un patrimoine que les hommes » (alors même qu’elles ont une meilleure espérance de vie).

HSBC souligne également qu’en France la nouvelle génération des 25-34 semble avoir pris conscience de l’importance de bien préparer sa retraite. Ils semblent « d’avantage préparés à épargner que la génération précédente », même si paradoxalement leurs revenus sont plus limités. Ils semblent également conscient de la nécessité de reculer l’âge de la retraite : ceux qui évoquent leur départ à la retraite parlent de « 65 ans, alors que leurs aînés tablent plutôt sur 64 ans ».

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Audit Retraite