Le cumul emploi retraite a la côte


Beaucoup de retraités choisissent le cumul emploi retraite pour améliorer leurs revenus. Si la tendance semble se confirmer pour les prochaines années, cela pourrait changer avec les nouvelles règles instaurées en 2015.

Le cumul emploi retraite reste un dispositif très utilisé par les retraités selon une étude de la CNAV publiée par le COR le 30 mars 2016. Les statistiques portent sur l’année 2014 : 369 801 ont cumulé leur pension avec des revenus professionnels cette année là, soit une augmentation de 5,9 % (ils étaient 349 360 en 2013). il faut néanmoins mettre en perspective cette évolution avec l’impact que devrait avoir la dernière réforme des retraite (loi du 20 janvier 2014) sur le cumul emploi-retraite pour les années 2015 et suivantes.

Toujours plus de retraités en cumul emploi retraite

Toujours plus de retraités en cumul emploi retraite

Selon la CNAV, cet intérêt grandissant pour le cumul emploi retraite s’explique « par la fin de la montée en charge du dispositif mais aussi par le ralentissement des flux de nouveaux retraités lié au décalage de l’âge légal de départ (de 60 à 62 ans) introduit par la réforme des retraites de 2010« .

Qui sont les bénéficiaires du cumul emploi retraite ?

Parmi les retraités concernés, 192 820 sont des hommes (soit 52,1 %) et 176 981 sont des femmes (47,9 %), une répartition relativement équilibrée marquée par un nombre toujours plus important de femmes attirées par le dispositif : sur la période 2007-2014 on constate une progression moyenne de 15,5 %. La moyenne d’âge des retraités qui cumulent est de 66 ans et demi, avec une majorité qui dépasse les 70 ans, pour une durée moyenne de reprise d’activité de 4 ans.

S’agissant de leur rémunération, la CNAV l’estime en moyenne pour l’année 2014 à 11 290 €/an pour les hommes contre « seulement » 6 720 €/an pour les femmes. Ces montant sont en constante évolution depuis 2007. Cela s’expliquerait par le fait que « les retraités ayant une date d’effet de leurs pensions plus récente ont généralement un salaire annuel plus élevé« .
À noter que les salaires cumulés sont beaucoup plus élevés lorsque le retraité a atteint ou dépassé 62 ans (cela peut varier du simple au double). En effet, la réglementation du cumul emploi retraite prévoit que le cumul pensions + revenus professionnels doit être plafonné lorsque l’assuré n’a pas encore atteint l’âge normal de départ à la retraite : il ne doit pas dépasser le montant du dernier salaire perçu avant départ ou, si c’est plus avantageux, un montant équivalent à 1,6 fois le SMIC.

La dernière réforme des retraites pourrait remettre en cause l’intérêt pour le cumul emploi retraite

Cet attrait de plus en plus fort pour le cumul emploi retraite devrait connaître un coup d’arrêt dans les années à venir. La nouvelle législation sur le cumul (loi du 20 janvier 2014), qui a pris effet pour tous les nouveaux retraités à compter du 1er janvier 2015, a mis fin à la génération de droits retraite au titre de l’activité reprise. Autrement dit, le nouveau retraité qui décide désormais de reprendre une activité professionnelle ne pourra plus générer de nouveaux droits pour sa retraite grâce à ses revenus (sauf exceptions du type pensionnés militaires). Il doit néanmoins cotiser, comme tout travailleur, mais « à fonds perdus« .
Le dispositif devient moins incitatif car il n’est plus rémunérateur pour la retraite. Du coup, il est possible que les nouveaux retraités choisissent plutôt de poursuivre leur activité avant de liquider définitivement leurs droits retraite, en vue d’augmenter leur future pension et générer de la surcote. Les prochaines statistiques de la CNAV nous en diront plus…

Vous pouvez en apprendre plus sur le cumul emploi retraite ici

 

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite