Réforme des retraites et présidentielles 2017


Plusieurs hommes politique, candidats potentiels pour « Les Républicains », à la présidentielle de 2017, se sont prononcés sur la nécessité d’une nouvelle réforme des retraites. Ils dévoilent leurs pistes de réflexion.

Après les réformes successives de la retraite de base (janvier 2014) et des retraites complémentaires (octobre 2015), plusieurs hommes politiques se penchent déjà sur de nouvelles réformes en vue des prochaines élections présidentielles de 2017. C’est essentiellement chez les Républicains que la question est évoquée, avec en ligne de mire une augmentation progressive de l’âge légal de départ à la retraite, fixé depuis la réforme de 2010 à 62 ans.

Ainsi, Mr Sarkozy parle d’une « nécessité d’aller plus loin dès l’été 2017 » : l’âge légal passerai à 63 ans dès 2020 pour atteindre 64 ans en 2025 (hors cas de départ anticipé type « Carrière longue ») pour une économie estimée à plus de 20 milliards d’euros sur les retraites. À noter que d’autres candidats (Mr Juppé, Mr Fillon) évoquent également la nécessité d’une réforme des retraites, avec notamment un « report de l’âge de départ à 65 ans« .

Mr Sarkozy souhaiterait également qu’au sein de cette réforme des retraites soit prévu « un alignement des règles de calcul des retraites des fonctionnaires sur celles des salariés du secteur privé, particulièrement sur la question des salaires pris en compte« . Aujourd’hui la retraite du privé est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années cotisées de la carrière tandis que la retraite du public, elle, se base sur le dernier salaire perçu au cours des 6 derniers mois (par contre sans prise en compte des primes). L’objectif est de faire passer « l’ensemble des régimes privé et public sur une base de calcul des 25 meilleures années, prenant ainsi en compte la rémunération brute globale, primes inclues ». Au delà des économies « substantielles » que cette mesure pourrait réaliser, cet alignement permettrait de rapprocher les modalités de calcul des régimes pour faciliter, un jour peut être, leur unification, et résorber les inégalités.

Sources : lesechos.fr
lexpansion.lexpress.fr
lefigaro.fr

 

 

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite