La CFDT souhaite un régime complémentaire unifié


De manière assez inattendue (même s’il est de notoriété publique qu’elle milite pour une fusion de l’AGIRC au sein de l’ARRCO), la CFDT a évoqué à l’issue de la 2e réunion de négociation sur l’avenir des retraites complémentaires le 20 mars 2015 sa volonté de créer un régime complémentaire unifié en lieu et place des régimes cadres et non-cadres existants. « Nous souhaitons mettre fin au bricolage opéré sur les régimes ARRCO et AGIRC depuis des années, qui sont devenus complètement illisibles pour les retraités autant que pour les actifs ».

La CFDT propose donc de mettre en place un régime unique qui réunirait les cadres et les non-cadres, ce qui permettrait de créer « librement » de nouvelles règles et revoir les paramètres existants, « par exemple sur les droits à réversion, ou les majorations familiales », ce à quoi d’ailleurs le Medef n’est pas défavorable.
En conclusion, le représentant de la CFDT dans ces négociations, Mr Mailly, a rappelé que « les régimes ne sont pas au bord de la faillite » puisque les réserves financières permettent de se projeter jusqu’en 2024. Cela permettrait de ne mettre en place ces réformes « qu’à l’horizon 2019-2020 ». À voir donc…

Objectivement, les organisations syndicales sont loin d’être d’accord sur la question. La fusion des régimes est déjà largement contestée par la CGT, la CFE-CGC et la CFTC qui y voient une « remise en cause du statut cadre… sans visibilité sur les effets bénéfiques potentiels ». FO, de son côté, est plus tempérée sur la question, affirmant que « si c’est le véhicule nécessaire pour pérenniser les régimes, alors on contribuera à sa fabrication ».

En effet, la création d’un régime complémentaire unifié pourrait réduire de moitié les frais de gestion des retraites AGIRC et ARRCO, avec à la clé une simplification des démarches pour les assurés et une plus grande fiabilité dans le calcul des retraites. Cela va dans le sens du gouvernement qui souhaite mettre en œuvre des réformes structurelles au niveau de la retraite.

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Audit Retraite