La retraite selon Emmanuel Macron


Le président de la République Emmanuel Macron évoque dans son projet de gouvernement la nécessité de réformer le système de retraite français afin de « le pérenniser« . Tout en affirmant sa volonté de maintenir un système fondé sur la répartition, il souhaite « l’adapter aux parcours professionnels et de vie d’aujourd’hui et de demain« . Explications :

emmanuel Macron

Emmanuel Macron : ses idées sur la retraite

Inquiétude pour l’avenir des retraites

Mr. Macron dresse un « diagnostic » alarmiste de notre système de retraite. Si il reconnaît que les régimes ont réussi à redresser la barre d’un point de vue financier et à revenir à l’équilibre, des modifications doivent être réalisées pour le rendre plus juste et plus lisible. « Il ne s’agit plus de repousser l’âge ou d’augmenter la durée de cotisation » mais de réduire les inégalités et « rassurer les français, particulièrement les jeunes qui ont perdu confiance dans le système » et dans l’avenir.

Plusieurs constats :

  • le système de retraite est beaucoup trop complexe. Il existe pas moins de 36 régimes de retraite différents, ce qui engendre des difficultés de calcul en particulier pour les assurés polypensionnés qui ont une carrière mixte. Emmanuel Macron évoque en particulier les différences entre le régime de retraite des fonctionnaires et celui des salariés, qui ne se basent pas sur la même rémunération ce qui peut engendrer une incompréhension de la part des assurés… Cela provoque d’ailleurs « un frein à la mobilité«  puisque les assurés n’arrivent pas à savoir quelle sera la conséquence d’un changement de statut (de salarié à indépendant par exemple) pour leur retraite.
  • le mode de calcul actuel des régimes de retraite engendre des inégalités. La manière dont on acquière des trimestres de retraite peut avantager certains assurés mais en pénaliser d’autres. L’exemple utilisé est celui des trimestres de majoration de durée d’assurance pour enfant. En effet, les mères notamment peuvent bénéficier de trimestres de retraite supplémentaire au titre de leurs enfants. Néanmoins ces trimestres ne sont pas toujours utiles : une femme qui a commencé tôt à travailler sans discontinuité dans sa carrière réunira déjà les trimestres de retraite requis sans avoir besoin de cette majoration enfant ! À l’inverse ils pourront servir pour une femme qui a commencé plus tard à travailler (par exemple si elle a fait de longues études) et à qui il manquera nécessaire des trimestres lorsqu’elle atteindra l’âge de la retraite…
  • Avec la multitude de réformes des retraites qui ont été mises en oeuvre ces dernières années, les « jeunes » ont perdu l’espoir de percevoir un jour une retraite comme leurs aînés. Tous les leviers sont utilisés pour réaliser des économies ce qui laisse peu d’espoir en l’avenir : augmentation régulière des cotisations retraite, augmentation de l’âge de la retraite, augmentation du nombre de trimestres de retraite requis pour le taux plein, gel de la revalorisation des pensions, augmentation des prélèvements sociaux sur les pensions etc..

 

Les propositions d’ Emmanuel Macron pour un système de retraite plus juste

Afin de remédier à cette situation alarmante, Emmanuel Macron envisage plusieurs réformes et notamment la mise en place d’un régime unique de retraite pour tous les français. La question de la pénibilité doit également être remise au premier plan.

Il faut donc poser les bases d’un « régime universel de retraite où un euro cotisé donne les mêmes droits à tous les assurés« .

  • Il s’agirait très probablement d’un régime de retraite par points comme il en existe déjà aujourd’hui (les régimes complémentaires ARRCO et AGIRC des salariés en sont un exemple). Les cotisations versées seraient « inscrites sur un compte individuel et revalorisées chaque année selon la croissance des salaires« . Une fois la carrière terminée le total des droits acquis « sera converti au moment de la retraite en une pension, à l’aide d’un coefficient de conversion fonction de l’âge de départ et de l’année de naissance« . Ainsi « plus besoin de réformes successives« , le régime s’adaptera automatiquement aux évolutions économiques et démographiques.

Néanmoins, vue la complexité d’une telle mesure et les inquiétudes que cela pourrait susciter chez certains assurés, le président de la République n’envisage pas une mise en oeuvre immédiate. Il a assuré que « cela ne changera rien aux conditions de départ à la retraite de ceux qui sont à moins de cinq ans de la retraite et qui l’ont donc déjà planifiée« . Une planification sur 10 ans est envisagée afin de mener à bien ce dossier épineux.

La prise en compte de la pénibilité dans la carrière sur les droits retraite et surtout l’âge de liquidation des pensions doit être préservée et renforcée.

Il ne s’agit pas avec le régime unique de retraite de faire disparaître les spécificités de certaines régimes : « les règles de base seront les mêmes pour tous, mais les taux de cotisation ou les conditions d’âge pourront différer, en raison notamment des caractéristiques des métiers« .

Il s’agit avant tout de rendre plus transparent et plus lisible la prise en compte de la pénibilité. Si elle existe déjà dans la Fonction publique avec les catégories actives ou insalubres (soignants, sapeurs pompiers, surveillants pénitentiaires etc.), il reste beaucoup à faire dans le secteur privé notamment. La création du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) en 2014 a déjà montré de graves lacunes et des difficultés de mise en application. « Il faut travailler sur le sujet de la pénibilité dans le travail et des conséquences qu’elle pourrait avoir, qu’elle doit avoir, sur la retraite des français« , a encore récemment affirmé Emmanuel Macron.

À noter que le président de la République n’envisage pas « que ces réformes puissent se faire sans consulter les parties prenantes (partenaires sociaux et interlocuteurs politiques). Il faut un consensus« .

Source : www.en-marche.fr

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite