Pour ou contre le régime de retraite universel ?


C’est une idée qui commence à faire son chemin en France : Mettre en place un régime de retraite universel par points, qui remplacerait le système multi-régime actuel, très complexe (une trentaine de régimes co-existent) globalement inégalitaire (chaque régime fixe ses propres règles) et surtout très coûteux à gérer. C’est en tout cas une réforme que défend la principale association de défense des retraités, la Confédération Nationale des Retraités (CFR) et son président Pierre Erbs. Ce dernier a répondu aux questions que lui a posé le site Capital.fr dans un article publié début juin 2016.

Une retraite universelle pour plus d’égalité

Soulignant les difficultés que peuvent vivre les retraités actuels (faible niveau des pensions de retraite, baisse du pouvoir d’achat, augmentation des charges sociales et fiscales), Pierre Erbs a affirmé la nécessité de « refonder le système » et d’en finir avec les multiples « réformettes » de ces dernières années qui n’ont fait que repousser le problème du financement des retraites sans jamais être capable de le régler en profondeur… Pour la CFR, la mise en œuvre d’une « vraie réforme structurelle de la retraite en France » doit passer par la création d’un « régime de retraite universel par points pour remplacer la multitude coûteuse et inégalitaire de régimes qui prévaut aujourd’hui« .

Toujours calqué sur le système par répartition, ce nouveau régime permettrait d’établir enfin un même niveau de cotisations et de prestations servies pour l’ensemble de la population française, qu’elle soit salariée ou non salariée. « Nous réclamons l’égalité pour tous les retraités » a-t-il affirmé.

La retraite universelle, une idée qui fait son chemin

Dans son interview, Pierre Erbs a appuyé sa proposition de réforme en rappelant qu’il existe déjà un précédent : la Suède s’est en effet engagée à mettre en place un régime de retraite universel. Les premiers résultats seraient encourageants et auraient renforcé l’égalité face à la retraite dans le pays. D’autres nations comme l’Italie ont d’ors et déjà annoncé qu’elles souhaitaient s’orienter dans cette voie…

Il rappelle également que l’OCDE, ainsi que le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) ont confirmé qu’une telle réforme était réalisable et qu’elle serait bénéfique pour le système de retraite français. Un certain nombre de représentants politiques « de tous bords » ont par ailleurs appuyé la nécessité d’une réflexion sur le sujet (Alain Juppé à droite, des membres du parti écologiste et de la CFDT à gauche).

Affaire à suivre…

Source : capital.fr

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Audit Retraite