La retraite progressive décolle enfin !


L’aménagement de la fin de carrière via la retraite progressive se développe de plus en plus grâce à l’amélioration des conditions d’entrée.

La retraite progressive, dispositif méconnu qui permet à un salarié proche de la retraite de réduire son activité tout en percevant de manière anticipée une partie de sa future pension de retraite afin de compenser sa perte de revenus, semble enfin avoir être plébiscitée par les assurés. Selon une étude publiée par la CNAV le 8 mars 2016, le nombre de bénéficiaire a fait un bond de 158 % en l’espace de seulement un an (de 1 502 dossiers fin 2014 à 3 871 fin 2015). Un « bond » à relativiser tout de même, puisque cela ne représente que 0,6 % des retraités sur 2015 (0,3 % en 2014).

Si ce chiffre apparaît encore faible, alors que le dispositif a été créée il y a maintenant 10 ans, il devrait enfin prendre son envol suite à la dernière réforme des retraites (loi du 20 janvier 2014) qui a assoupli les conditions d’entrée : l’âge à partir duquel une demande de retraite progressive peut être effectuée a été abaissé de 62 à 60 ans. De plus, les 150 trimestres de durée d’assurance requis peuvent désormais inclure, en plus des trimestres validés dans les régimes alignés (RG, MSA et RSI), ceux acquis dans les autres régimes dits « spéciaux » (SNCF, fonctionnaire, EIG etc.).

Résultat, la CNAV dans son étude estime à plus de 70 % le nombre des demandes de retraite progressive effectuées en 2015 grâce à l’amélioration des conditions d’ouverture de droits. Sur les 5 208 retraites progressives actuellement versées, 63,5 % le sont pour des femmes contre « seulement » 36,5 % pour des hommes. Pour quel montant ? La Caisse a chiffré le montant moyen versé au titre de la retraite progressive par le Régime général à 403 €/mois. Les hommes perçoivent plus (438 €/mois) que les femmes (382 €/mois), ce qui peut s’expliquer par les différences de rémunération et de carrière qui existent entre les sexes.

Vous pouvez en apprendre plus sur la retraite progressive ici

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Audit Retraite