La retraite en quelques chiffres


Comme chaque année, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a publié un état des lieux de la retraite en France intitulé « Les retraités et les retraites – édition 2017« . L’organisme évoque en détail les chiffres de l’année 2015 sur plusieurs thématiques : effectifs, niveaux de pensions, écarts entre les femmes et les hommes, circonstances et motivations de fin de carrière et de départ à la retraite etc.

  • Hausse du nombre de retraités français

On estime à environ 16 millions le nombre de retraités fin 2015, dont près d’1,1 millions résideraient de manière stable et régulière à l’étranger. Cela représente une hausse de 152 000 pensionnés par rapport à l’année 2014, en légère baisse par rapport à l’année précédente (+ 199 000). À noter que parmi les 16 millions de retraités 550 000 bénéficient de l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (ASPA), une allocation de solidarité destinée aux assurés de plus de 65 ans sans ressources.

  • La pension moyenne de retraite s’élève désormais à 1 376 € brut mensuel en 2015

Il s’agit d’une estimation tous régimes de retraite confondus. Elle augmente de 0,5 % pour les hommes et 1,1 % pour les femmes par rapport à l’année 2014. « Cette augmentation s’explique principalement par l’effet dit « de noria » : les nouveaux retraités, disposant de carrières plus favorables, perçoivent le plus souvent des montants de pension supérieurs à ceux des anciens retraités« . La pension des femmes progresse plus vite car elles ont des carrières plus importantes que par le passé.

  • L’âge moyen de départ passe à 61,6 ans fin 2015

Ce chiffre est en augmentation continu depuis 2010 et la réforme des retraites qui relève progressivement l’âge de la retraite de 60 à 62 ans. Néanmoins les retraités sont environ 480 000 à se maintenir dans l’emploi après la retraite (soit 3,5 % de la population retraité).

  • La retraite supplémentaire représente désormais 2 % du montant des pensions

Le lent développement de la retraite supplémentaire (épargne retraite, fonds de pension) continue. Si cela reste encore marginal, le complément à la retraite obligatoire par répartition devrait encore continuer à progresser vu la conjoncture économique et les multiples réformes qui réduisent la part de la retraite par répartition dans les revenus des pensionnés français.

Source : DREES

 

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite