Recul de l’âge de la retraite, invalidité et minimas sociaux


La DREES, dans son rapport n° 6 remis au Conseil d’orientation des retraites (COR) le 19 octobre 2016, constate les effets négatifs du recul de l’âge légal d’ouverture des droits à retraite sur les pensions d’invalidité ainsi que sur les minimas sociaux du type revenu de solidarité active (RSA), allocation adulte handicapé (AAH) etc.

Conséquences du relèvement de l’âge de la retraite

C’est suite à la réforme des retraites de 2010 qu’il a été décidé de repousser progressivement l’âge légal de départ de 60 à 62 ans. Problème : cela entraîne du même coup le maintien du bénéfice de certaines prestations (pension d’invalidité, minimas sociaux) qui généralement sont interrompus au moment de la liquidation des pensions de retraite. Cela concerne un nombre significatif d’assurés puisque à ce joue environ un tiers des personnes qui atteignent l’âge de 60 ans n’exercent plus ou pas d’activité professionnelle…

Impact financier sur les pensions d’invalidité et les minimas sociaux

Ainsi, plus de 125 000 personnes bénéficiaires d’une pension d’invalidité sont concernés par le relèvement de l’âge de départ en retraite (8 % de la classe d’âge) soit une dépense supplémentaire pour les organismes gestionnaires de l’ordre de 1,5 milliards d’euros. Même principe pour les minimas sociaux qui continuent à être versés jusqu’à 62 ans : 11 000 personnes pour le RSA, 42 000 pour l’AAH ou encore 25 000 pour l’allocation de solidarité spécifique (ASS) versée aux chômeurs seniors en fin de droit. Résultat des comptes ? Encore 600 millions d’euros de dépenses à rajouter.

Une bonne nouvelle tout de même, ce surcoût est à mettre en comparaison avec les économies réalisées sur les retraite grâce au relèvement de l’âge légal, estimées à près de 14 millions d’euros…

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite