6,5 milliards d’€ d’économies pour Arrco Agirc dès 2020


Voilà une information qui a du en soulager plus d’un : la direction générale du Trésor a confirmé, dans sa newsletter publiée en août 2016, l’impact « significatif » que la dernière réforme ARRCO AGIRC (Accord du 30 octobre 2015) aura sur l’équilibre financier des régimes de retraite pour la période 2020-2060. Les différentes mesures prises sur le montant des cotisations retraite et sur le niveau des pensions, sur l’incitation à décaler dans le temps son départ en retraite ainsi que sur la fusion des régimes de cadres et non-cadres doivent ainsi permettre « d’améliorer le solde de l’ensemble des régimes de retraite de 0,3 point de PIB dès 2020 » (soit environ 6,5 milliards d’€ d’économies).

Pour arriver à une amélioration aussi importante du résultat financier des régimes ARRCO AGIRC des « sacrifices » ont été imposés à l’ensemble des personnes concernées par la retraite complémentaire :

  • sur les retraités actuels tout d’abord, puisque la dernière réforme a confirmé le gel de la revalorisation des pensions. Les retraités futurs sont également concernés puisque le taux de rendement des régimes va encore baisser (le prix d’achat des points de retraite continue d’augmenter tandis que la valeur du point, elle, reste figée depuis 2013, date de la dernière revalorisation…). Ces mesures permettraient d’économiser respectivement 1,8 et 1,2 milliards d’€ dès 2020 !
  • sur les actifs donc, puisque la mise en œuvre des fameux « coefficients de solidarité » dès 2019 doit les inciter à reporter l’âge de la liquidation (pour en savoir plus). Qui dit incitation à poursuivre son activité dit augmentation du montant des cotisations versées aux régimes. D’ailleurs en parlant de ça, le dernier accord du 30 octobre a également prévu d’élargir l’assiette de cotisations et d’en augmenter le niveau… Pour l’instant la DGT table sur une économie comprise entre 0,6 et 1,1 milliards d’€ d’ici à 2020 selon les modifications de comportement de départ des assurés (choisiront-ils de reporter la liquidation ou préfèreront-ils partir au plus tôt malgré les coefficients ?).
  • sur la gouvernance et le fonctionnement des régimes complémentaires eux-mêmes, enfin, puisque une fusion des régimes ARRCO et AGIRC est prévue pour 2019. Cela devrait permettre de simplifier le système de retraite et de réduire les frais de gestion.

Au total, c’est donc une économie de 6,5 milliards d’€ qui devrait être réalisée par les régimes ARRCO AGIRC en 2020, jusqu’à 8 milliards d’€ d’ici à 2030 et plus encore par la suite…

 

 

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite