Gel des retraites AGIRC/ARRCO au 1er avril 2015


Comme les retraites de base, l’AGIRC/ARRCO a annoncé un gel des retraites complémentaires cette année. Il est fort à parier que cette mesure soit prolongée durant les prochaines années vu la situation financière « très préoccupante » de ces régimes.

Lors de son conseil d’administration des 11 et 12 mars 2015, l’AGIRC/ARRCO a décidé de geler la revalorisation des retraites complémentaires. Il s’agit en réalité d’un « non événement », puisque l’accord AGIRC/ARRCO du 13 mars 2013 a entériné la sous-indexation d’un point des pensions par rapport à l’inflation, ce qui avait déjà conduit à un gel des retraites l’année dernière. Vu la conjoncture économique, heureusement qu’une dévalorisation des pensions est impossible sinon les pensions seraient éventuellement susceptibles de diminuer !!

La faiblesse de l’inflation ces derniers mois (+ 0,9 %) entraîne ainsi mécaniquement un nouveau gel des pensions de retraite complémentaire. Et si la situation économique actuelle perdure, cela devrait perdurer encore plusieurs années (les négociations ARRCO/AGIRC qui se déroulent actuellement se dirigent vers un maintien du système de la sous-indexation jusqu’à 2018 au moins).

À cette situation s’ajoute le gel de l’ASPA – allocation de solidarité pour les personnes âgées (ancien minimum vieillesse), et le décalage de la revalorisation des pensions de retraite servies par le Régime général du 1er avril au 1er octobre, décidés suite à la réforme des retraites du 20 janvier 2014. AInsi, là encore, aucune revalorisation n’avait eu lieu l’année dernière, le gouvernement se contentant d’un « coup de pouce » aux retraités les plus modestes. Situation qui devrait se prolonger en 2015 avec une inflation quasi nulle…

Des négociations doivent avoir lieu entre les partenaires sociaux d’ici quelques semaines afin de préparer la signature d’un accord AGIRC/ARRCO sensé « redresser les finances des régimes de retraite complémentaire ». Ce gel des retraites annonce donc d’autres mesures qui vont nécessairement pénaliser les salariés, actifs et retraités.

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite