Un retraité se fait renvoyer de sa maison de retraite pour trafic d’alcool !


Un retraité américain de 70 ans, originaire de Norristown (Pennsylvanie, États-Unis d’Amérique) s’est fait renvoyer de sa maison de retraite pour avoir organisé au sein de son établissement d’accueil un commerce illégal de boissons alcoolisées.

Trafic d'alcool en maison de retraite

Trafic d’alcool en maison de retraite

Durant ses sorties, il profitait de son temps libre pour se procurer des bouteilles d’alcool dans le commerce, et les introduisait dans les locaux de son établissement d’accueil, afin d’en faire profiter les autres pensionnaires, moyennant finance. On se serait cru de retour au temps de la prohibition !

Notre retraité utilisait alors les revenus issus de son commerce illégal pour se payer les services de prostituées. C’est l’un des directeurs de la maison de retraite qui a mis à jour le trafic du septuagénaire, en découvrant sous son son lit une prostituée. Pas de chance…

Ce genre de pratique étant bien entendu interdit par le règlement intérieur de l’établissement, le retraité s’est retrouvé à la porte de son établissement d’accueil, pour ne pas avoir respecté les consignes. L’État lui a également retiré la bourse publique qui lui permettait de payer sa chambre. Actuellement, la maison de retraite n’a plus eu de nouvelles de cet ancien pensionnaire. Souhaitons lui tout de même de se remettre vite sur pied, mais de rester éloigner de l’alcool et de son commerce pendant un temps, histoire de se faire oublier.

Source : ze_journal

Auteur : Richard R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite