La Caisse de retraite m’a déclaré morte.. 2 fois


Cette mésaventure est arrivée en début d’année à une retraitée sexagénaire de Plouénan, dans le Finistère : Ne percevant plus sa pension de retraite complémentaire du privé, l’ARRCO, elle a contacté sa caisse de retraite qui l’a informée qu’elle avait été déclarée… morte.

L’histoire se déroule en février 2016 ; alors que notre retraitée coule des jours heureux et profite d’un repos bien mérité, elle s’étonne de ne pas recevoir son montant mensuel de retraite du mois de janvier. Elle contacte alors directement sa caisse de retraite qui lui apprend avec surprise qu’elle est répertoriée comme « décédée » dans leur base de donnée depuis le 27 décembre 2015. Alors que l’on aurait pu penser que la situation se réglerait d’elle-même après l’appel de notre « ressuscitée », la caisse lui a tout de même réclamer des justificatifs prouvant qu’elle était en vie afin de régulariser la situation et reprendre le versement des mensualités : certificat médical, attestation de la carte vitale et photocopie de la pièce d’identité…

Alors que le problème semblait résolu et que les versements avaient repris normalement, notre infortunée retraitée a de nouveau subi un défaut de virement en avril ! Explications de la Caisse de retraite : « Nous avons décidé d’interrompre le versement de votre retraite complémentaire à cause d’une forte suspicion de décès« … Décédée et revenue d’entre les morts 2 fois en quelques mois ! Il faut le faire !

Heureusement pour elle, la Caisse de retraite a bien entendu reconnu son erreur et procédé à une régularisation, que l’on espère définitive cette fois. Raison invoquée pour expliquer cet enchaînement malheureux : un « bug informatique indépendant de notre volonté« . L’histoire aurait pu s’arrêter là mais notre retraitée bretonne a décidé de poursuivre l’organisme de protection sociale en charge de son dossier, AG2R, afin d’obtenir un dédommagement pour le préjudice moral subi par ces décès à répétition !

Source : 20min.fr

Auteur : Florent SARRAZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Audit Retraite